Retour à la version graphique



Vous êtes dans

Histoire et patrimoine

site de l'ancienne bastide
Les bastides furent fondées vers le XIIIe siècle pour rassembler des populations rurales assez dispersées à la suite des guerres incessantes, pour assurer la tranquillité du pays et le commerce, mais aussi à des fins politiques, par leurs chartes (et simplifier la défense des campagnes et la collecte des impôts) . Les pays landais étaient passés sous la suzeraineté des rois d'Angleterre, ducs d'Aquitaine, et les rivalités franco-anglaises furent marquées par la création d'une ceinture de bastides autour des possessions respectives.

Fondée par le roi Édouard II d'Angleterre en 1327. Elle portera le nom de Labastide-de-Pont-la-Reine jusqu'en 1792. Ce nom vient d'une bastide dite de Pont-la-Reine implantée par le roi Édouard III d'Angleterre en 1342 sur la commune, à la frontière sud de son duché d'Aquitaine sur la rive nord du Luy de France.

La bastide a été totalement saccagée et détruite sur l'ordre de Jeanne d'Albret, reine de Navarre, mère d'Henri IV durant les guerres de religion vers 1560. Les cloches de son église sont jetées dans le Luy, tout proche. Le village est alors reconstruit sur un coteau proche d'Hagetmau et se regroupe partiellement autour de l’église Saint-Vincent.

Il faut signaler que cette bastide se trouvait sur le chemin de Puenta la Reina, en Espagne, passage obligé des pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle par la voie de Vezelay.

Une borne portant une coquille symbolisant le chemin de Saint-Jacques a été implantée sur le lieu.

Il existe encore des pierres tombales discoïdales à l'ancien cimetière, datant de 1875, et plusieurs autres affleurant le sol avec des croix grecques ou de malte.

La traversée de la commune où cheminent les pèlerins est jalonnée par des petits monuments religieux : Statue de Saint Michel , Croix de Lahourcade, Calvaire de Lacrouts, Vierge à l'enfant de Lamariot qui pourrait avoir pour vocable Notre-Dame du chemin.